sans titre (les fascines)

Sans titre (les fascines), 2015
plâtre, encre, zinc, paille
dimensions variables

La résidence artistique in situ La Dent Creuse prend place dans une ancienne maison de maître à Bruxelles, investie par une vingtaine d’artistes juste avant sa réhabilitation.

“Les fascines” créent des déplacements. Terme utilisé en agriculture, la fascine désigne un élément de séparation entre deux champs. Lors de rassemblements de terrain, ces éléments sont généralement détruits. Parce qu’ils sont nécessaires au maintien de l’équilibre des terres, ils sont souvent réimplantés artificiellement. Les fascines font ainsi écho au contexte urbain, où l’on construit et déconstruit sans cesse. L’empreinte d’un ballot de paille est tirée en plâtre par la technique de la gravure sur zinc, puis intégrée à même le squelette architectural du bâtiment, au sein d’un mur qui sera détruit lors de la réhabilitation. Tous deux éléments éphémères de leur environnement, le remplacement de l’un par l’autre questionne leur valeur et leur pérennité.